CEA

La CEA s’apprête à lancer le premier Centre de recherche sur l’IA en Afrique à Brazzaville, au Congo, en mettant l’accent sur la technologie et l’innovation

Addis-Abeba, le 23 février 2022 – Le 24 février 2022, la Commission économique pour l’Afrique (CEA) et le Gouvernement de la République du Congo inaugureront un centre révolutionnaire consacré exclusivement à l’avancement de la recherche au moyen de l’Intelligence artificielle pour faire avancer la technologie numérique en Afrique dans les domaines de la politique numérique, des infrastructures, des finances, des compétences, des plateformes numériques et de l’entrepreneuriat.

Le Centre africain de recherche sur l’Intelligence artificielle, financé par la CEA et d’autres partenaires, fournira la formation et les compétences technologiques nécessaires en vue de promouvoir l’intégration de l’Afrique, de contribuer à générer une croissance économique inclusive, de stimuler la création d’emplois, de briser la fracture numérique et d’éradiquer la pauvreté pour le développement socio-économique du continent et d’assurer l’appropriation par l’Afrique des outils modernes de gestion numérique.

Le Centre sera officiellement lancé par la Secrétaire générale adjointe de l’ONU et Secrétaire exécutive de la CEA, Vera Songwe, et S.E. Anatole Collinet Makossa, Premier ministre du Congo sous les auspices du président Denis Sassou Nguesso. L’évènement réunira les ministres africains chargés des TIC et de l’économie numérique.

Avec la participation et le soutien total du Gouvernement de la République du Congo, le Centre sera le premier du genre en Afrique et constituera un pôle régional pour le développement des technologies émergentes dans la région.

Un accord de partenariat pour développer le projet a été signé en mars 2021 par la République du Congo et la CEA lors de la cérémonie d’ouverture officielle de la 7ème session du Forum régional africain pour le développement durable. Les partenaires de l’ONU comprennent l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), l’Union internationale des télécommunications, la Fondation Alibaba de Jack Ma et d’autres partenaires clés de la CEA.

Le Congo servira de plaque tournante régionale de l’IA à travers le continent pour donner accès à un bassin qui regorge de talents de la plus haute qualité. Avec l’Agenda 2063 comme schéma et plan directeur pour la transformation de l’Afrique en la puissance mondiale du futur. Ledit Centre est une nouvelle dynamique pour que l’Afrique participe à la chaîne de valeur mondiale. Avec les entreprises mondiales choisissant de s’implanter dans des centres régionaux, les entreprises qui investissent dans les écosystèmes du Centre d’Intelligence artificielle ont le potentiel de bénéficier d’un soutien gouvernemental solide, de faibles coûts d’exploitation et d’un accès à des groupes sur l’Intelligence artificielle de classe mondiale.

Le Centre sur l’IA a une vision claire de travailler avec de multiples parties prenantes en établissant des liens pour un environnement de collaboration entre l’industrie, les institutions, le gouvernement, les secteurs public et privé. Les activités fondamentales du Centre comprennent stratégiquement divers domaines d’engagement – la fourniture d’installations de recherche sur l’IA à la pointe de la technologie, la collaboration avec les meilleures universités d’Afrique, la création d’un réseau de chercheurs hautement qualifiés et la fourniture d’un soutien et d’une formation pour aider les citoyens à devenir des universitaires, des chercheurs, des leaders et des citoyens engagés aptes à assurer la transformation numérique de notre société.

Le Centre africain de recherche sur l’Intelligence artificielle est désormais installé au sein de l’Université DENIS SASSOU-N’GUESSO de Kintélé, qui est reconnue comme une plateforme d’analyse des affaires sur le continent. Le Centre sur l’IA propose des modules de formation hybrides dans les domaines de l’IA et de la robotique pour les chercheurs, les jeunes et les citoyens intéressés. Il offre également une formation de base axée sur les compétences en IA et en robotique pour les élèves talentueux du primaire et du secondaire. La poursuite d’une maîtrise en sciences en intelligence artificielle et science des données en collaboration avec l’Université Dennis Sassou Nguesso est disponible au Centre en question.

Dans le but d’accroître le nombre de diplômés dans les domaines de la science, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STEAM) et de rejoindre les rangs de la main-d’œuvre la plus formée au monde, la profondeur et la qualité du contenu du programme dudit Centrer sont remarquables. Dans le contexte de l’économie mondiale croissante du numérique et de la connaissance, la CEA s’efforce de permettre aux pays de promouvoir, d’adopter des technologies nouvelles et émergentes et de promouvoir les compétences numériques afin de réaliser la transformation de leurs économies.

Publié par :
La Section des communications
Commission économique pour l’Afrique
BP 3001
Addis-Abeba (Éthiopie)
Tél. +251 11 551 5826
Adresse électronique : eca-info@un.org

Previously posted at :