BAD

Côte d’Ivoire : une plateforme numérique soutenue par la Banque africaine de développement veut faciliter l’accès des agricultrices aux marchés

Alphonso Van Marsh, responsable principal du contenu numérique et des événements

Dorénavant, les agricultrices de la Côte d’Ivoire trouveront plus facilement des marchés pour leurs produits, grâce à une plateforme numérique récemment lancée par ONU Femmes.

Blaatto, qui fait partie de l’initiative de l’agence des Nations Unies « Buy From Women » (Acheter chez les femmes), cible les petites exploitantes agricoles et les membres de coopératives agricoles dirigées par des femmes dans la région centrale du pays, où l’accès aux marchés est relativement faible. Le mot « blaatto » signifie « venez et acheter » dans la langue baoulé de la région.

« Buy From Women » est une plateforme en licence libre destinée aux entreprises et au commerce électronique. Basée sur le cloud, elle peut être adaptée à des produits spécifiques du marché. Elle offre également des informations et des financements aux femmes. En Côte d’Ivoire, ONU Femmes déploie cette plateforme avec le soutien de la Banque africaine de développement et avec un financement du Fonds fiduciaire bilatéral de la Coopération économique Corée-Afrique (Korea Africa Economic Cooperation Trust Fund – KOAFEC) géré par la Banque.

La plateforme fait partie d’un projet d’ONU Femmes en Côte d’Ivoire qui vise à renforcer la résilience des femmes face au changement climatique et à relever leur qualité de vie grâce à l’introduction des technologies de l’information et de la communication dans le processus de production agricole.

« Blaatto » a été lancée le 25 mars 2022 à Abidjan, en présence du ministre ivoirien de la Promotion des petites et moyennes entreprises, de l’Artisanat et de la Transformation du secteur informel, Felix Anoblé.

Mme Antonia Ngabala Sodonon, la représentante‑pays d’ONU Femmes pour la Côte d’Ivoire, et Mme Esther Dassanou, coordonnatrice de l’initiative « Action de financement positif pour les femmes en Afrique » (Affirmative Finance Action for Women in Africa, AFAWA) de la Banque africaine de développement y ont également participé.

Devant un public composé de représentants gouvernementaux, de partenaires de développement et d’agricultrices, M. Anoblé et Mme Sodonon ont signé un accord pour la gestion de « Buy From Women ».

« La plateforme Buy from Women garantira des résultats à long terme aux bénéficiaires », a déclaré le ministre Anoblé exhortant les bénéficiaires à l’adopter : « Saisissez donc cette occasion de l’utiliser pour promouvoir les cultures produites localement ».

Pour Mme Sodonon, « la plateforme Buy From Women permettra de connecter les femmes productrices à toutes les catégories d’acheteurs de produits agricoles à travers la Côte d’Ivoire : les grossistes, les détaillants et les consommateurs. C’est l’occasion pour les agricultrices de vendre leurs produits à un grand marché d’acheteurs ».

« Nous apprécions le soutien du gouvernement de la Côte d’Ivoire dans diverses interventions, en particulier dans l’autonomisation économique des femmes, a salué Mme Esther Dassanou. Pour la Banque africaine de développement, ONU Femmes est un partenaire stratégique dans la mise en œuvre du programme d’autonomisation des femmes et de l’égalité des sexes. »

« Cette plateforme servira de guichet unique pour les producteurs, les acheteurs, les vendeurs et les investisseurs, a poursuivi Mme Esther Dassanou. Non seulement elle aidera les agricultrices à accéder aux marchés, mais elle permettra également de relever leur expertise et d’améliorer la qualité de leurs produits agricoles ».


Minister Felix Anoblé (left) and UN Women’s Antonia Ngabala Sodonon signed an agreement for the management of the Blaatto platform during the launch ceremony


À propos du Fonds fiduciaire bilatéral Coopération économique Corée-Afrique (KOAFEC)

Le fonds fiduciaire bilatéral Coopération économique Corée-Afrique (Korea-Africa Economic Cooperation Trust Fund – KOAFEC) est hébergé dans les locaux de la Banque africaine de développement. Il met des subventions à disposition non liées pour les travaux en amont de la conception de projets visant à supporter les coûts et les risques de développement des projets à leur stade préliminaire. Il appuie également d’autres activités nécessaires pour garantir la conception de projets de qualité, y compris la formation de fonctionnaires gouvernementaux et de technocrates. Parmi les activités dans lesquelles le fonds fiduciaire investit figurent les documents portant sur les connaissances, les missions de coopération Sud-Sud, les études de faisabilité, les consultations communautaires et d’autres activités de développement de projets.

Previously posted at :