UPU

Au-delà du courrier: les postes au service de l’inclusion économique mondiale

Santosh Ritter, Directeur national pour la Suisse, Visa Inc.
Amina Tirana, Responsable de la politique et de l’évaluation pour l’impact social, Visa Inc.

Selon Visa, l’une des plus importantes sociétés de services financiers du monde, l’équité et l’inclusion numériques reposent sur trois principaux éléments: l’accès, la confiance et les connaissances. Partenaire clé de l’UPU dans le cadre du projet de Mécanisme pour l’assistance technique à l’inclusion financière (FITAF), Visa pense que les postes peuvent contribuer au développement de ces trois piliers, et ainsi favoriser l’émergence de populations plus équitables et prospères.

La pandémie de COVID-19 a bouleversé le mode de vie, d’apprentissage, de travail, d’achat et de vente de beaucoup d’entre nous, permettant ainsi à l’innovation numérique d’avancer de trois ans en une seule année. De plus en plus de choses se passent sur les téléphones portables, Internet et les services financiers numériques, pour le comptable qui administre les comptes d’une entreprise du bâtiment installée dans un autre pays comme pour les chauffeurs qui livrent de la nourriture et proposent des promenades en ville, sans oublier les entreprises flambant neuves du secteur des données numériques et des communications sociales. Le Forum économique mondial prévoit que 70% de la valeur créée cette décennie sera issue de technologies numériques.* Pour les populations, le champ des possibles est tout aussi grandiose: les moyens de subsistance et le bien-être dépendent de plus en plus de la participation à l’économie numérique, aussi cette transition rapide est-elle synonyme d’opportunités pour tous, partout.

Cette vision de l’équité et de l’inclusion numériques fait partie des raisons pour lesquelles Visa se réjouit de son partenariat avec l’Union postale universelle dans le cadre du FITAF depuis 2017, et avec des bureaux de postes nationaux des quatre coins du monde depuis bien plus longtemps. Tout le monde a besoin d’une solution pour financer ses besoins quotidiens, acheter des services, percevoir ses revenus et recevoir de l’argent. Il est fréquent que les bureaux de poste proposent ce type de solution, sous la forme de banques postales ou de partenariat avec des établissements financiers. Aujourd’hui, cela est synonyme de paiements dématérialisés, qu’ils soient réalisés par carte, sur un compte virtuel ou via une application mobile.

Cette opportunité ne va pas sans son lot de défis, car on doit pouvoir compter sur ces nouveaux services à toute heure du jour et de la nuit. Avec 206 milliards d’opérations de paiement l’an dernier et quelque 70 millions de lieux d’acceptation dans le monde, Visa est un réseau de réseaux dont la vision suggère de concentrer les efforts visant la progression de l’équité et l’inclusion numériques sur trois dimensions : accès, confiance et connaissance.

L’accès est le principal enjeu.

Les bureaux de poste d’Égypte, du Vietnam et du Japon, par exemple, développent l’accès aux paiements numériques en tirant profit d’une présence imposante, de réseaux capillaires et de contacts quotidiens avec des milliards de personnes, jusque dans les régions périurbaines et reculées. En proposant un service de paiement des allocations et des aides sociales, des opérateurs postaux d’Afrique du Sud, de France et d’ailleurs font découvrir les paiements formels à leurs clients et, si le service est bien pensé, il permet de promouvoir l’utilisation responsable d’autres services financiers numériques. Pourtant, malgré des gains considérables, une grande partie du monde des adultes demeure exclu des possibilités de revenus supplémentaires, de petits boulots ou de réception d’argent sécurisée, parce qu’ils paient en liquide** ou parce qu’ils ne sont pas bien connectés. En effet, près de 40% de la population mondiale ne s’est jamais connectée à Internet – cette situation est particulièrement prégnante dans les pays les moins avancés*** et pour les femmes.

Outre l’accès, les utilisateurs ont besoin de se sentir en confiance.

Dans ce cadre, une combinaison associant bureau de poste du quartier, innovation technologique et connaissance des spécificités locales peut constituer la formule gagnante. Par exemple, le service PostePay en Italie et l’organisation postale nationale égyptienne (ENPO, de son acronyme anglais), avec des partenaires dont Visa, le Ministère italien de l’Éducation et PaySky en Égypte, ont respectivement lancé le compte IoStudio («j’étudie») et l’application mobile Yalla, plaçant des services intégrés et de paiement numérique directement entre les mains de la jeunesse. Avec PostePay Green en Italie, les adolescents de 11 à 17 ans peuvent procéder au paiement dématérialisé de leur déjeuner ou d’autres achats, sous la supervision des parents, grâce au contrôle de portefeuille proposé sur l’application. Il est en effet essentiel d’établir la fiabilité, la sécurité et la responsabilité.

Enfin, les populations et les propriétaires de petites entreprises ont besoin de connaître les nouveaux services financiers numériques. Cela implique de s’adresser au public avec des informations pratiques et faciles à comprendre, mais aussi de permettre aux personnes, aux entreprises et aux économies de prospérer grâce à des initiatives d’alphabétisation, d’enseignement du calcul et d’éducation financière. Dans le cadre de sa stratégie de numérisation, KazPost a conclu un partenariat avec Visa pour sensibiliser les habitants du pays aux paiements scripturaux, pour leur apprendre comment les utiliser en toute sécurité et pour développer des compétences financières. Le projet concerne les jeunes et les moins jeunes, et consiste en l’installation de kiosques temporaires dans les agences postales, en l’organisation de séminaires dans les universités ou de journées étudiantes de l’alphabétisation financière, ainsi qu’en diverses communications dans les médias de masse et sur les réseaux sociaux.

Le partenariat pour l’innovation, l’ampleur et l’impact

La collaboration entre bureaux de poste, gouvernements et secteur privé est un outil crucial de l’inclusion économique. Quand on pense l’élaboration de solutions mondiales autour de l’innovation, de l’ampleur et de l’impact, les partenariats postaux sont une occasion de combler les fossés d’inclusion, et de permettre à tous de prendre part aux plateformes numériques et à l’économie.

Santosh Ritter, Directeur national pour la Suisse, Visa Inc.
Amina Tirana, Responsable de la politique et de l’évaluation pour l’impact social, Visa Inc.


* Forum économique mondial, Shaping the Future of Digital Economy and New Value Creation (Forger l’avenir de l’économie numérique et de la création de nouvelles valeurs) Forum économique mondial, 2021.
** La publication prochaine, par la Banque mondiale, de la nouvelle base de données Global Findex apportera des informations à jour sur l’accès aux paiements et aux services financiers numériques et leur utilisation. Les données citées ici datent de 2017.
*** Banque mondiale, Base de données Indicateurs du développement dans le monde, données de 2020.

Previously posted at :