ITUPP2022 Closing ceremony
UIT

L’institution des Nations Unies spécialisée dans les technologies trouve un terrain d’entente sur l’intelligence artificielle, la durabilité de l’espace, les mesures de protection de l’environnement et les objectifs en matière de transformation numérique

L’Union internationale des télécommunications (UIT) ouvre la voie à un avenir numérique connecté et uni.

 

La conférence incarnant l’organe décisionnel suprême de l’Union internationale des télécommunications (UIT) s’est conclue aujourd’hui par le dégagement d’un consensus entre les États Membres sur les mesures à prendre pour que tous les habitants de la planète puissent bénéficier de la technologie numérique.

La Conférence de plénipotentiaires de l’institution spécialisée des Nations Unies pour les technologies de l’information et de la communication (TIC) a conclu ses travaux à Bucarest (Roumanie), en s’entendant sur la manière de tirer le meilleur parti de certaines des technologies les plus prometteuses au monde.

La Conférence a également adopté le Plan stratégique et le Plan financier de l’UIT pour la période 2024-2027. La stratégie quadriennale de l’UIT met en évidence les grandes priorités des travaux dans les domaines des radiocommunications, de la normalisation et du développement, l’objectif étant de connecter le monde, de favoriser une transformation numérique inclusive à l’échelle mondiale et de contribuer à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) à l’horizon 2030 adoptés par les Nations Unies.

« Dans un avenir proche, la numérisation permettra de proposer des solutions pour relever les défis auxquels l’humanité est confrontée, notamment grâce à la création de lieux de travail, à la promotion de l’éducation, ou à la lutte contre le changement climatique et à la prise en charge de la transition écologique », a expliqué le Premier Ministre roumain Nicolae Ciucă aux délégués dans un message vidéo diffusé lors de cette Conférence convoquée tous les quatre ans. « La transformation numérique et le développement des télécommunications, a-t-il ajouté, sont les points d’ancrage de l’économie du futur ».

Le Secrétaire général de l’UIT, Houlin Zhao, lors de cette dernière Conférence à la tête de l’organisation, a déclaré qu’il avait « été le témoin privilégié de la manière dont les innovations en matière de TIC avaient transformé le monde et du rôle important que l’UIT avait joué dans l’avancement de cette transformation numérique. »

En évoquant ses 36 années de service au sein de l’organisation, dont près de 25 ans en tant que fonctionnaire élu, M. Zhao a déclaré: « Nous devons nous saisir de ce moment et faire fond sur les décisions prises lors de cette Conférence mondiale pour accélérer la transformation numérique, en particulier pour les 2,7 milliards de personnes dans le monde qui ne sont toujours pas connectées ».

Les réseaux et les technologies numériques ont rendu possible l’autonomisation de milliards de personnes à travers le monde. Pourtant, après une envolée due au COVID-19, l’adoption de l’Internet a marqué le pas au cours de l’année écoulée, si bien qu’un tiers de la population mondiale n’est toujours pas connectée.

Les orientations internationales que la Conférence a permis de dégager « contribueront à bâtir une économie et une société plus durables, plus prospères et plus connectées au niveau mondial », a ajouté M. Zhao.

Sabin Sărmaș, Président de la Conférence et chef de la Commission parlementaire des technologies de l’information et des communications du pays hôte, la Roumanie, a affirmé que « les résolutions fondées sur le consensus, fruit de la négociation et de la recherche de compromis, constituent un exemple rare de nos jours d’accord entre les pays du monde entier sur des questions d’intérêt commun pour l’avenir de l’humanité et de la planète ».

Des consensus sur le monde de demain

La Conférence, qui s’est tenue du 26 septembre au 14 octobre, a rassemblé plus de 3 000 délégués, parmi lesquels des ministres et des responsables publics issus de 183 des 193 États Membres de l’UIT, ainsi que des représentants d’organisations internationales et régionales, d’établissements universitaires et du secteur privé.

Les Actes finals qui regroupent toutes les résolutions adoptées à la Conférence de plénipotentiaires ont été signés par 157 États Membres.

La Conférence a pris des décisions essentielles, avec notamment l’adoption de résolutions sur les questions suivantes:

  • Application des technologies fondées sur l’intelligence artificielle (IA) au service du bien social
  • Instauration de la confiance et développement durable dans l’espace extra-atmosphérique
  • Autonomisation des femmes et des jeunes filles grâce à la transformation numérique
  • Utilisation des assignations de fréquence par les installations radioélectriques militaires pour les services de défense nationale
  • Rôle des nouvelles technologies pour atténuer, plutôt qu’exacerber, la crise due aux changements climatiques
  • Rôle des technologies dans la protection contre les pandémies mondiales
  • L’Internet des objets (IoT) au service des villes et communautés intelligentes et durables.

Résultats des élections et faits marquants

En plus de définir les priorités de l’UIT, les États Membres ont élu les cinq hauts dirigeants de l’organisation.

Ces élections sont entrées dans l’histoire après que les délégués ont élu Mme Doreen Bogdan-Martin (États‑Unis) au poste de Secrétaire général de l’UIT. Mme Bogdan-Martin sera la première femme à prendre les rênes de cette organisation vieille de 157 ans, qui est devenue une institution spécialisée des Nations Unies en 1947.

M. Zhao, qui a œuvré pour l’égalité hommes-femmes tant au sein du système des Nations Unies que dans le secteur des technologies, a félicité Mme Bogdan-Martin, ajoutant que « l’élection de la prochaine équipe de direction de l’UIT marque le début d’une nouvelle ère ».

S’agissant des autres postes, M. Tomas Lamanauskas a été élu Vice-Secrétaire général de l’UIT; M. Mario Maniewicz a été réélu pour un second mandat au poste de Directeur du Bureau des radiocommunications de l’UIT; M. Seizo Onoe a été élu Directeur du Bureau de la normalisation des télécommunications de l’UIT; et M. Cosmas Zavazava a été élu Directeur du Bureau de développement des télécommunications de l’UIT.

Chacun des cinq fonctionnaires élus accomplira un mandat de quatre ans à compter du 1er janvier 2023.

Outre les membres de l’équipe de direction, la Conférence a également élu, sur la base d’un nombre donné de sièges pour chaque région, les 48 États Membres du Conseil de l’UIT, qui est l’organe directeur de l’organisation se réunissant dans l’intervalle qui sépare les Conférences de plénipotentiaires.

La Conférence a également choisi les 12 membres qui siègeront au Comité du Règlement des radiocommunications, organe indépendant qui protège l’assignation et l’utilisation des fréquences radioélectriques à l’échelle mondiale.

Renforcer la présence des femmes

Les organisateurs de la Conférence de plénipotentiaires de l’UIT en Roumanie – appelée PP-22 – ont voulu ériger la Conférence en modèle pour des manifestations internationales plus écologiques, plus soucieuses des questions d’égalité hommes-femmes et plus inclusives.

Au total, 33% des délégués à la Conférence qui s’est tenue à Bucarest étaient des femmes, contre 29% à la précédente Conférence de plénipotentiaires de l’UIT, qui s’est déroulée à Dubaï en 2018.

« Notre objectif était d’aller au-delà de l’approche traditionnelle et de faire en sorte que les femmes aient les mêmes possibilités de participer aux discussions sur des questions importantes pour l’avenir de l’UIT et pour l’évolution des technologies numériques et des politiques en la matière », a déclaré Mme Cristiana Flutur, Directrice du Département des relations internationales au sein de l’Autorité nationale de gestion et de régulation des communications (ANCOM) de la Roumanie, qui a contribué au bon déroulement de la Conférence. « Le fait de permettre à davantage de représentantes d’intégrer les sphères de prise de décisions devrait encourager de plus en plus de femmes à assumer des fonctions de direction et à faire valoir leurs points de vue ».

Les adieux de deux fonctionnaires

Deux fonctionnaires élus quitteront leurs fonctions à la fin de l’année, après avoir exercé le nombre maximal de deux mandats à leurs postes respectifs.

L’actuel Vice-Secrétaire général, M. Malcolm Johnson, revenant sur ses 40 années de service à l’UIT, d’abord en tant que délégué, puis en tant que fonctionnaire élu, a encouragé l’UIT à maintenir sa tradition consistant à rechercher le consensus et à se concentrer sur ses compétences particulières, et a souhaité plein succès à l’Union pour l’avenir.

M. Chaesub Lee, Directeur du Bureau de la normalisation des télécommunications depuis 2015, a souligné l’importance que revêtent les compétences techniques diverses et variées de l’UIT et a déclaré: « Nous devons tenir compte de l’aspect opérationnel, de l’aspect commercial, et même de l’aspect politique de nos travaux en tant qu’organisation, tout en nous appuyant sur ces connaissances technologiques et en suivant une approche technique ».

Poser des jalons pour l’avenir numérique

La prochaine Conférence de plénipotentiaires de l’UIT aura lieu à Doha (Qatar) en 2026.

En décembre 2023, les membres de l’UIT se réuniront à la Conférence mondiale des radiocommunications (CMR-23) à Dubaï (Émirats arabes unis), afin de mettre à jour le Règlement des radiocommunications, traité international unique régissant l’utilisation du spectre des fréquences radioélectriques, de l’orbite des satellites géostationnaires et de l’orbite des satellites non géostationnaires.​

Follow the discussion at #Plenipot

Previously posted at :