OMC

Les tarifs élevés du transport maritime et les services numériques soutiennent la reprise du commerce des services au troisième trimestre de 2021

Le commerce mondial des services a progressé de 25% en glissement annuel au troisième trimestre de 2021. Les services pouvant être fournis par voie numérique, comme les services informatiques, les services financiers et les services aux entreprises, ont été les principaux moteurs de la croissance du commerce et des transports, qui a été stimulée par la flambée des tarifs du transport maritime. Toutefois, cette progression ne représente pas encore un rétablissement complet des niveaux d’avant la pandémie, le commerce des services restant inférieur de 5% au niveau enregistré au troisième trimestre de 2019. La distribution inégale des vaccins, l’apparition de nouveaux variants et les restrictions à la frontière continuent de peser sur la mobilité internationale.

 

Commerce des services

Moyenne des exportations et des importations
Source: estimations OMC-CNUCED-ITC.

La croissance du commerce des services au troisième trimestre a suivi celle du commerce des marchandises (24%) sur la même période.

Les services de transport mondiaux, en particulier, ont augmenté de 45% en glissement annuel au troisième trimestre 2021, et de 12% par rapport à la période correspondante de 2019. La reprise a été stimulée par l’envolée de la demande de produits de la part des consommateurs en raison des confinements, de la diminution des services nécessitant une proximité physique, et des mesures de relance budgétaire dans les économies avancées. L’envolée de la demande associée aux restrictions découlant de la pandémie a entraîné l’engorgement des ports, une mauvaise répartition des conteneurs dans le monde entier et des retards, ce qui a conduit à une forte augmentation des tarifs du transport maritime. Au troisième trimestre 2021, les exportations de services de transport de l’Asie ont augmenté de 71% en glissement annuel, et de 46% par rapport au troisième trimestre 2019.

En revanche, la reprise du transport aérien de passagers est restée à la traîne, en raison des restrictions, restant bien en deçà des niveaux d’avant la crise. Les dépenses des voyageurs internationaux au troisième trimestre 2021 ont augmenté de 54% en glissement annuel, en partant d’un niveau très bas en 2020. Cependant, elles sont restées 52% en dessous de la valeur du troisième trimestre de 2019, avant la pandémie.  Les pays européens ont enregistré les plus faibles baisses (-32 %) par rapport aux niveaux d’avant la crise, car les restrictions de voyage ont été assouplies sur le continent pendant l’été et les déplacements transfrontières ont été facilités par les certificats de vaccination contre la COVID-19. En comparaison, les exportations de services de voyage en Asie ont été inférieures de 81% aux valeurs d’avant la pandémie, plusieurs pays étant restés fermés. Le Cambodge, premier exportateur parmi les pays les moins avancés (PMA), a vu les dépenses des voyageurs chuter de 97%.  Les exportations de services de voyage des PMA au premier semestre 2021 étaient, selon des estimations préliminaires, inférieures de 67% à leur valeur durant la même période de 2019.

Commerce des services de transport, services relatifs aux voyages et autres services

Moyenne des exportations et des importations
Source: estimations OMC-CNUCED-ITC.  

Les “autres services” — tels que les services de construction, les services récréatifs, les services juridiques et les services financiers — ont augmenté en moyenne de 15% en glissement annuel au troisième trimestre de 2021. En tant que groupe, ces services ont été moins touchés par la pandémie, les exportations ne diminuant que de 1 % en 2020 sur une base annuelle.

Autres services par sous-secteur principal
Exportations cumulées janvier-septembre 2021
(variation en % par rapport à la même période en 2019)

Source: estimations de l’OMC d’après des données OMC-CNUCED-ITC.

Les services informatiques ont poursuivi leur impressionnante progression de janvier à septembre 2021, avec des exportations cumulées en hausse de 34% par rapport à la même période de 2019. Une croissance rapide a été enregistrée tant dans les économies développées que dans les économies en développement: les exportations de services informatiques ont augmenté de 29% aux États-Unis, de 42% à Maurice, de 51% en Irlande, de 63% en Ukraine et de 68% au Bangladesh.

Le trafic Internet a connu un pic pendant la pandémie en raison du travail, de l’apprentissage et des services récréatifs à distance, ainsi que du commerce électronique. Selon l’Union internationale des télécommunications, la largeur de bande Internet internationale a augmenté de 30% dans le monde en 2021. Néanmoins, la valeur des services de télécommunications a diminué de 4% au cours des neuf premiers mois de 2021 par rapport à 2019, ce qui reflète la baisse constante des prix mondiaux, en particulier pour les services de communication groupés.

En revanche, la construction reste l’un des secteurs les plus touchés par la pandémie. En 2020, les exportations mondiales se sont contractées de 18%. Sur la période janvier-septembre 2021, les exportations mondiales de la construction étaient encore inférieures de 12% à ce qu’elles étaient durant la période correspondante de 2019.  Dans l’Union européenne et en Chine, les plus grands constructeurs, les exportations ont diminué respectivement de 19% et de 4% par rapport à 2019. La hausse des prix des intrants essentiels qui ne peuvent pas être facilement remplacés — comme l’acier (qui a été confronté à des goulets d’étranglement dans la chaîne d’approvisionnement) et la main-d’œuvre (qui a connu des pénuries) — a entraîné des retards ou des annulations de projets de construction.

Selon les derniers chiffres, la valeur cumulée des exportations de services sur la période janvier-novembre 2021 est restée inférieure aux niveaux de 2019 dans de nombreuses économies, la plus forte baisse ayant été enregistrée en Australie (-35%). En Afrique, les exportations de services du Maroc et de l’Ouganda ont été inférieures de 20% au niveau de 2019. En revanche, les exportations de services de la Chine ont augmenté de 37% et celles de la République de Corée de 12%, soutenues par les services de transport. D’autres économies asiatiques comme le Pakistan et l’Inde ont exporté davantage qu’avant la pandémie en raison des services informatiques. Les pays européens ont affiché des tendances divergentes. Les exportations de services du Luxembourg ont augmenté de 21%, du fait des services financiers, tandis que les grands exportateurs de services touristiques de la région ont continué d’enregistrer une contraction.

Exportations cumulées de services de certaines économies
janvier-novembre 2021
(variation en % par rapport à la même période en 2019)

Source: données nationales et Eurostat.

Les dernières statistiques du commerce sont présentées ici. D’autres statistiques commerciales conjoncturelles sont disponibles sur le portail de données de l’OMC WTO Stats. Les données sont fréquemment révisées, et les statistiques mentionnées ci-dessus sont des estimations au moment de la publication.

Previously posted at :