Hands holding the world globe
UPU

Les nouveaux plans de développement régional de l’UPU encouragent l’innovation et les partenariats

Les services postaux ont changé radicalement avec l’essor du commerce mondial et des technologies, ce qui rend le rôle de facilitateur des communications mondiales de l’UPU plus pertinent que jamais, comme le soulignent la nouvelle Stratégie postale d’Abidjan et la politique de coopération au développement de l’UPU pour 2022–2025. Les plans de développement régional de l’UPU, récemment publiés, sont conçus pour aider l’UPU à assurer ce rôle.

«Les gouvernements doivent fournir le cadre propice nécessaire et garantir le maintien des services postaux universels, alors que les opérateurs postaux du monde entier doivent s’adapter à ce nouveau cadre par des réformes structurelles et des services innovants et modernes afin de répondre à l’évolution des demandes de la société et du marché», selon la Stratégie postale d’Abidjan.

Cette nouvelle stratégie s’accompagne des plans de développement régional du cycle d’Abidjan, sur la base desquels l’UPU concentre ses travaux en faveur d’activités spécifiques à chaque région.

Pour la région Afrique, le plan s’articule autour de trois aspects: renforcement des capacités, consultations avec les pays pour mieux comprendre leurs besoins et aide aux achats pour les pays confrontés à des difficultés telles que les catastrophes naturelles ou les conflits armés, indique Amadou Bello, coordonnateur de l’UPU pour la région Afrique et les pays les moins avancés, les petits États insulaires en développement et les pays en développement sans littoral.

«Les pays africains ont fait des progrès, précise M. Bello. Certains ont adopté des solutions en matière de commerce électronique ou de numérisation, mais cela ne suffit pas. Nous devons les pousser à être plus innovants car, aujourd’hui, si vous n’êtes pas innovants, vous ne pouvez pas survivre.»

Pour la région Europe et Asie centrale, au cours de ce cycle, l’accent est mis sur la coopération avec les gouvernements et les régulateurs, ce qui constitue un changement important. «Auparavant, notre objectif principal était d’aider les opérateurs postaux, mais cela sous-estimait le rôle et l’importance des gouvernements et des régulateurs pour la croissance du marché postal et le rôle accru du réseau postal dans le développement socioéconomique», explique Andrei Soudakov, coordonnateur pour la région Europe et la Communauté des États indépendants et en charge du développement des capacités.

Au nombre des projets figurent le développement du commerce électronique, les services financiers postaux, l’état de préparation des paiements pour le commerce électronique ainsi que la transformation numérique. L’UPU rebâtira sa présence sur le terrain pour être plus efficace et mieux interagir avec les acteurs régionaux. Elle mettra aussi en œuvre plus de 70 activités, dont des missions de conseil, des ateliers techniques et des formations individuelles, ajoute M. Soudakov.

Dans la région Amérique latine et Caraïbes, l’implication des partenaires, à commencer par les gouvernements, sera tout aussi cruciale pour soutenir le secteur postal dans la mise en œuvre des Objectifs de développement durable des Nations Unies, selon Nicolás Bilhoto, coordonnateur de la région Amérique latine et Caraïbes et en charge de la modernisation du secteur postal.

«Les gouvernements sont essentiels pour mettre en œuvre des changements et améliorer le cadre réglementaire du secteur postal, précise-t-il. Les projets comprennent le développement du commerce électronique et la mise en place de politiques postales. Dans les Caraïbes, des améliorations seront apportées aux transports et à la connectivité dans la région.

La région Asie/Pacifique concentrera ses travaux sur le renforcement des capacités de ses 19 pays les moins avancés, pays en développement sans littoral et petits États insulaires en développement en dispensant des formations et en achetant des équipements, explique Thakur Subhash Sinha, coordonnateur «Asie/Pacifique et coopération Sud-Sud». Un projet d’un million de francs suisses a été lancé pour fournir des équipements postaux à ces pays. Des projets sont en cours dans la région pour améliorer les opérations, former les ressources humaines et renforcer la numérisation, la diversification des services et la durabilité environnementale, entre autres.

Enfin, dans la région arabe, l’accent sera mis sur l’aide à une plus grande résilience des pays, à l’aide de différentes stratégies en faveur de ses principaux acteurs postaux, selon Hashim Elhaj, coordonnateur de la région arabe et en charge de la gestion des risques liés aux catastrophes. «Certains pays de notre région sont clairement engagés dans des activités issues du commerce électronique, explique-t-il. Nous proposons d’autres activités dans le domaine des paiements financiers postaux pour aider les Pays-membres à disposer d’une gamme élargie de services et à se montrer plus résilients face aux catastrophes.»

L’UPU organisera des ateliers de formation et des missions de conseil pour élaborer des plans d’action et, dans les pays les moins avancés, l’organisation offrira des équipements tels que des serveurs ou des ordinateurs pour améliorer la qualité de service. En outre, la présence sur le terrain sera renforcée pour avoir deux bureaux avec deux experts régionaux plutôt qu’un seul bureau.

Avec ces plans, basés sur les besoins et tournés vers l’avenir, l’UPU est bien équipée pour un nouveau cycle de quatre ans d’innovation et de collaboration à l’appui du développement postal et d’activités en matière de développement durable.

Pour en savoir plus sur les travaux de l’UPU en matière de coopération au développement et pour consulter tous les plans de développement régional 2022–2025 en plusieurs langues, cliquez ici.

Previously posted at :