UPU

Les femmes dirigeantes des start-up numériques à La Poste française sont à l’honneur

Malgré certaines avancées dans le domaine de l’entrepreneuriat des femmes en France, celui-ci reste loin des idéaux de parité entre les genres. Pour accélérer les choses, La Poste française brise le plafond de verre et prête main forte aux start-up les plus créatives et les plus influentes du pays.

Selon un rapport publié en 2021 par les cabinets français EY et France Digitale, seuls 12% des fondateurs de start-up numériques en France sont des femmes. Le rapport, Performance économique et sociale des start-up du numérique en France en 2021, a interrogé plus de 780 participants en France en 2020 et 2021. Il en est ressorti que seuls 11% des dirigeants ayant répondu sont des femmes, contre 9% en 2018.

Le rapport indique que, même si cette tendance est à la hausse pour les femmes dirigeantes et la parité globale parmi les employés – 43% étaient des femmes, contre 36% dans l’édition précédente –, beaucoup reste encore à faire pour soutenir les femmes entrepreneures du numérique en France. C’est justement le cheval de bataille de l’opérateur postal français, La Poste.

Depuis trois ans, La Poste, avec ses principaux partenaires, organise le prix Coup de cœur #FemmesduNumérique, qui s’adresse aux femmes entrepreneures qui portent un projet innovant dans le numérique ou une solution au service du numérique.

Selon Vanessa Chocteau, Directrice «Transformation et coïnnovation des start-up» à La Poste, ces prix «encouragent les femmes à réaliser leurs projets en les rendant visibles et en obtenant les premiers financements. Ils constituent également une première étape vers l’esprit d’entreprise.»

Le service «Communication» de La Poste lance et suit la campagne de remise des prix chaque année. Les femmes entrepreneures sont encouragées à proposer leurs idées, puis l’équipe d’innovation de La Poste apporte son expertise et travaille avec son écosystème de plus de 100 partenaires pour examiner toutes les candidatures. Une liste de présélection est ensuite établie qui comprend deux candidates pour chaque région française. Le public est ensuite invité à voter pour désigner la première lauréate, à savoir leur «Coup de cœur».

«Enfin, KissKissBankBank, une plate-forme collaborative de financement de projets innovants, permet de mettre en place la campagne de financement sur sa plate-forme de financement participatif», précise Mme Chocteau.

Cette année, il y a eu 13 lauréates et un «Coup de cœur» décerné à Laurence Havé, qui a créé l’application Stand Me. Selon Mme Chocteau, cette application aide les patients atteints d’un cancer à pratiquer des activités physiques et cognitives. Chaque lauréate a reçu 2000 EUR et le «Coup de cœur» a reçu 4000 EUR.

Concernant les raisons qui ont motivé la sélection de ces lauréates cette année, «il s’agit d’innovations axées sur l’impact – toutes les solutions numériques choisies ont un impact positif sur la société, l’économie et l’environnement», explique Mme Chocteau.

Pour La Poste, l’un des principaux avantages de ce programme de prix est que les start-up lauréates pourraient devenir de futurs partenaires de l’entreprise. «Si elles sont identifiées et soutenues au plus tôt, ces initiatives peuvent devenir des entreprises solides et de futurs partenaires de notre groupe, ajoute Mme Chocteau. Elles peuvent ensuite être soutenues par nos autres programmes pour les entrepreneurs et l’innovation étendue aux autres acteurs.»

L’un de ces autres programmes est le programme Accélérateur de La PosteFrench IoTFrench IoT soutient les jeunes entreprises dont le niveau de maturité est plus avancé que celui des prix «Coups de cœur». Le programme les aide à lancer et à développer leur marché.

«Chaque année depuis 2015, nous sélectionnons une quinzaine de start-up pour le programme French IoT. Elles suivent ensuite un programme de six mois destiné à dynamiser leur projet aux côtés d’experts grâce à des sessions d’entraînement, du coaching et des ateliers. Elles développent des relations avec les entreprises et les investisseurs pour les aider à développer leurs activités et à créer de la valeur ajoutée. Elles participent aussi aux événements d’innovation les plus populaires au sein de notre groupe.»

Selon Mme Chocteau, le programme French IoT est un projet gagnant-gagnant pour La Poste et les start-up. «Notre ambition est de codévelopper avec les start-up de nouveaux services numériques utiles pour répondre aux défis de notre société. Le groupe apporte sa force et les start-up leur flexibilité.

Ensemble, nous créons de la valeur. Depuis 2015, nous avons eu plus de 30 partenariats actifs, avec 14 projets en cours de test, issus d’environ 110 start-up accélérées. Il y a eu plus de 260 ateliers animés par des experts et cent quatre-vingts heures de coaching et de parrainage individuels. Par ailleurs, ce sont aujourd’hui plus de 300 start-up qui font partie de la communauté French IoT, un vivier d’innovation du groupe La Poste et de ses partenaires.»

Le programme French IoT est également axé sur l’autonomisation économique des femmes, tout comme le sont les prix «Coups de cœur». «Depuis trois ans, nous avons sélectionné autant de start-up créées par des femmes que par des hommes (au sein de French IoT). Grâce à la mise en œuvre de cet objectif de parité, nous sommes passés de 9% de start-up créées par des femmes à 50%. Nous sommes fiers de cette avancée, qui met à l’honneur le leadership des femmes dans le secteur numérique», conclut Mme Chocteau.

Previously posted at :