Radio tower aerial with city view at dusk
UIT

La région Asie-Pacifique de l’UIT se penche sur les besoins de spectre en vue de la transformation numérique

Des spécialistes et des responsables examinent les bonnes pratiques applicables aux radiocommunications de Terre et spatiales avant la CMR-23

Des régulateurs, des spécialistes du secteur et des universitaires de la région Asie-Pacifique se sont réunis à Nadi (Fidji), du 15 au 20 décembre, pour discuter des besoins en matière de spectre des fréquences radioélectriques en vue d’accélérer la transformation numérique à l’échelle de la région.

L’Union internationale des télécommunications (UIT) a présenté aux participants le cadre réglementaire régissant la gestion internationale des fréquences, en particulier après la dernière Conférence mondiale des radiocommunications (CMR-19), lors de laquelle le traité que constitue le Règlement des radiocommunications a été mis à jour pour la dernière fois.

L’UIT a également dirigé les discussions sur les bonnes pratiques relatives à l’utilisation du spectre pour les services de Terre et les services spatiaux.

Le Séminaire régional des radiocommunications pour la région Asie-Pacifique (RRS‑22 Asie‑Pacifique) s’est déroulé dans le contexte des travaux préparatoires en vue de la prochaine Conférence mondiale des radiocommunications (CMR-23), qui se tiendra à Dubaï (Émirats arabes unis) du 20 novembre au 15 décembre 2023.

« Les radiocommunications favorisent l’activité économique et sont au cœur de la vie moderne pour des milliards de personnes dans le monde, » a déclaré le Secrétaire général de l’UIT, M. Houlin Zhao. « Les Séminaires régionaux des radiocommunications offrent à nos membres une excellente occasion d’en savoir plus sur la manière dont le Règlement des radiocommunications de l’UIT facilite notre façon de travailler, d’apprendre, de voyager, de faire des affaires et d’accéder à des services publics, afin que chacun puisse tirer parti des possibilités qu’offre le monde numérique ».

Le Séminaire RRS-22 pour la région Asie-Pacifique s’est tenu à l’aimable invitation du Ministère des communications des Fidji, en coopération avec la Pacific Islands Telecommunications Association (PITA) et avec l’appui du Département des infrastructures, des transports, du développement régional, de la communication et des arts (DITRDCA) de l’Australie.

« Les pays de la région du Pacifique sont reconnaissants à l’UIT de prêter en permanence son appui en vue d’améliorer les services de radiocommunication dans la région, » a déclaré M. Thomas Kijiner Jr., Président de la PITA. « Il est primordial que les acteurs du secteur des télécommunications de la région du Pacifique échangent des données d’expérience, afin de contribuer à la recherche de solutions adaptées et viables, de nature à promouvoir la transformation numérique de la région ».

Appui et orientations de l’UIT

Le séminaire régional portait sur le cadre réglementaire applicable aux services de radiocommunication de Terre et spatiale, ainsi que sur les procédures de notification et d’inscription des assignations de fréquence dans le Fichier de référence international des fréquences.

Une formation aux outils logiciels élaborés par l’UIT pour les notifications d’assignation de fréquence a également été dispensée dans le cadre du Séminaire RRS-22 pour la région Asie‑Pacifique.

Grâce à des tutoriels, les participants ont pu se familiariser avec les procédures de notification de l’UIT, ainsi qu’avec les principaux logiciels et les principales publications électroniques mis à la disposition des Administrations des États Membres de l’UIT et des Membres de l’UIT-R.

Le Séminaire RRS-22 pour la région Asie-Pacifique s’est achevé par un forum sur le thème « Tendances dans le domaine des radiocommunications: perspectives et difficultés pour la région Asie-Pacifique », à l’occasion duquel des représentants du secteur des télécommunications ont exposé leurs vues sur la manière dont les gouvernements peuvent contribuer à accélérer le développement des radiocommunications.

Les discussions de groupe organisées dans le cadre du forum ont porté sur les tendances dans le domaine de la radiodiffusion numérique, les satellites large bande, les plans nationaux pour les télécommunications d’urgence, ainsi qu’une mise à jour sur les normes relatives aux Télécommunications mobiles internationales (IMT-2020), plus connues sous le nom de 5G.

Une autre discussion de groupe était axée sur l’élaboration des contributions régionales en vue de la CMR-23.

Le séminaire a réuni plus de 80 participants de plus de 40 pays, dont environ 30 États Membres de la region Asie-Pacifique, ainsi que des Membres du Secteur de l’UIT-R, des Associés et des établissements universitaires et d’autres parties prenantes concernées.

La CMR-23 en ligne de mire

L’objectif des Séminaires régionaux des radiocommunications est de fournir une assistance aux États Membres de l’UIT en ce qui concerne les activités de gestion du spectre et l’application du Règlement des radiocommunications de l’UIT, en accordant une attention particulière aux pays en développement. Ces manifestations organisées au niveau régional viennent compléter les Séminaires mondiaux des radiocommunications de plus large portée qui se tiennent tous les deux ans, et permettent à tous les pays et toutes les régions participant aux travaux de l’UIT de se préparer en vue de la Conférence mondiale des radiocommunications, qui se tient tous les quatre ans.

« Les Séminaires régionaux des radiocommunications constituent pour nos membres un cadre essentiel de renforcement des capacités pour leurs travaux préparatoires en vue de la CMR, » a déclaré M. Mario Maniewicz, Directeur du Bureau des radiocommunications. « La coopération étroite qui existe entre l’UIT et la Pacific Islands Telecommunications Association est déterminante pour promouvoir l’attribution efficace et innovante du spectre des fréquences radioélectriques aux nouveaux services de radiocommunication. L’UIT demeure résolue à appuyer la transformation numérique de tous les pays insulaires du Pacifique, quels que soient leurs besoins et leurs réalités, qui varient d’un pays à l’autre ».

La CMR-23 sera l’occasion de procéder à la prochaine mise à jour du Règlement des radiocommunications dans le cadre du cycle quadriennal des conférences mondiales de l’UIT-R.

De plus amples renseignements sur le Séminaire RRS-22 pour la région Asie-Pacifique sont disponibles 
ici.

Prenez part au débat en utilisant le mot-dièse #ITUWRC dans vos publications et vos recherches.

À propos de l’UIT
L’Union internationale des télécommunications (UIT) est l’institution spécialisée des Nations Unies pour les technologies de l’information et de la communication (TIC). Elle encourage l’innovation dans le secteur des TIC, aux côtés des 193 États Membres et plus de 900 entités du secteur privé et établissements universitaires, entre autres, qui la composent. Fondée il y a plus de 150 ans, elle est l’organisation intergouvernementale chargée de coordonner l’utilisation en partage du spectre des fréquences radioélectriques au niveau mondial, d’encourager la coopération internationale en attribuant des orbites de satellite, de renforcer l’infrastructure des communications dans les pays en développement et de définir des normes mondiales qui garantissent la parfaite interconnexion de systèmes de communication très divers. Qu’il s’agisse des réseaux large bande ou des technologies hertziennes de pointe, de la navigation aéronautique et maritime, de la radioastronomie, de l’observation des océans et de la surveillance de la Terre par satellite ou de la convergence entre téléphonie fixe et téléphonie mobile, de l’Internet ou des technologies de radiodiffusion, l’UIT s’engage à connecter le monde. Pour en savoir plus, rendez‑vous sur www.itu.int.

Previously posted at :