UIT

La normalisation en tant que guide pour mettre la technologie au service du développement durable

Le secteur privé et les gouvernements entendent contribuer à définir la stratégie en faveur de la transformation numérique au niveau mondial à l’approche de l’Assemblée  mondiale de normalisation des télécommunications de l’UIT

​Des dirigeants du secteur privé et des décideurs vont se réuniront à la fin du mois, afin de faire connaître leurs objectifs concernant les normes techniques propres à promouvoir le développement durable à travers le monde.

Les discussions qui seront organisées le 28 février par l’Union internationale des télécommunications (UIT) à Genève (Suisse), serviront de cadre aux entreprises, aux pays, aux régulateurs et aux établissements universitaires pour se mettre en phase avec les priorités en matière de développement définies par les Nations Unies pour la décennie.

Le Colloque mondial sur la normalisation de l’UIT mettra également en lumière la part croissante des travaux de normalisation de l’UIT consacrés à la durabilité environnementale, aux soins de santé, à la sécurité routière, à l’inclusion financière et à la création de villes et de communautés intelligentes.

Les normes techniques élaborées dans le cadre d’une collaboration internationale visent à tirer parti de l’adoption de plus en plus rapide des technologies dans des domaines tels que les réseaux de cinquième génération (5G), l’Internet des objets et l’intelligence artificielle pour contribuer à atteindre les Objectifs de développement durable fixés par l’Organisation des Nations Unies.

« Les membres de l’UIT, qui viennent du monde entier, sont particulièrement bien placés pour encourager le développement des infrastructures numériques, connecter ceux qui ne le sont pas encore et instaurer la confiance dans les technologies numériques », a déclaré le Secrétaire général de l’UIT, M. Houlin Zhao. « Les normes internationales peuvent mettre les avantages de la transformation numérique à la portée de tous, partout dans le monde. »

Définir la stratégie en matière de normalisation

Le Colloque ouvrira la voie à l’Assemblée mondiale de normalisation des télécommunications (AMNT) de l’UIT, manifestation décisionnelle qui se tiendra du 1er au 9 mars.

L’AMNT-20, qui a été reportée de deux ans en raison de la pandémie de COVID-19, est appelée à définir l’orientation des travaux de normalisation de l’UIT en vue de répondre aux nouveaux besoins des entreprises et de la société. Elle se déroulera dans un contexte marqué par des craintes de plus en plus nombreuses concernant le climat, la crise sanitaire en cours et la demande croissante de normes techniques, à l’heure où tous les secteurs accélèrent le rythme des investissements dans les technologies numériques afin d’améliorer l’efficacité et de transformer bon nombre d’entreprises et de services.

« Dans le cadre du processus de normalisation inclusif de l’UIT, où chaque avancée fait l’objet d’une décision par consensus, chacun a voix au chapitre », a déclaré M. Chaesub Lee, Directeur du Bureau de la normalisation des télécommunications de l’UIT. « En travaillant de concert dans le cadre des travaux de normalisation internationale, nous pouvons parvenir à un consensus sur la place que devraient occuper les nouvelles technologies à terme. »

Réunir les parties prenantes du monde entier

L’UIT, institution spécialisée des Nations Unies pour les technologies de l’information et de la communication, se distingue par sa composition, puisqu’elle rassemble 193 États Membres et plus de 900 entreprises, universités et organisations internationales et régionales du monde entier.

La Commission de direction du Colloque soumettra des mesures recommandées à l’intention des membres de l’UIT lors de l’AMNT, conférence majeure du Secteur de la normalisation des télécommunications de l’UIT, désigné par le sigle UIT-T. Cette manifestation d’envergure mondiale, qui se tient normalement tous les quatre ans, approuvera également les mandats des groupes d’experts de la normalisation (Commissions d’études de l’UIT-T) et désignera les responsables de ces groupes.

En parallèle, une exposition sur place présentera des innovations dans des domaines tels que les réseaux optiques, le refroidissement liquide des centres de données et la chaîne de blocs, ainsi que des démonstrations de métavers (mondes virtuels fictifs) créés avec une programmation sans code.

Une manifestation parallèle sera organisée pour célébrer la Journée internationale des femmes, le 8 mars, afin de promouvoir le rôle directeur des femmes dans le domaine de la normalisation.

Le Colloque et l’Assemblée se tiendront à Genève (Suisse), au Centre international de Conférences de Genève (CICG) et au siège de l’UIT.

La participation à distance en ligne sera possible pour les deux manifestations, mais seuls les délégués présents physiquement à l’AMNT pourront prendre part à la prise de décisions.

La participation au Colloque mondial sur la normalisation est ouverte à tous.

Intervenants ayant confirmé leur participation au Colloque:

– S. E. Mme Nele Leosk, Présidente du Colloque; Ambassadrice itinérante pour les affaires numériques, Ministère des affaires étrangères, Estonie

– S. E. Mme Ursula Owusu-Ekuful, Ministre des communications et de la numérisation, Ghana

– S. E. Mme Khumbudzo Phophi Silence Ntshavheni, Ministre des communications et des technologies numériques, République sudafricaine

– S. E. M. Teodoro Willink, Vice-Ministre des télécommunications, Ministère des sciences, de la technologie et des télécommunications, Costa Rica

– Mme Olga Algayerová, Secrétaire exécutive, Commission économique des Nations Unies pour l’Europe

– M. Hossam El-Gammal, Président exécutif, Autorité nationale de régulation des télécommunications, Égypte

– M. Javier Garcia Diaz, Directeur général, Association espagnole de normalisation, Espagne

– M. Jung Hae-yong, Maire-adjoint responsable des questions économiques, Daegu, Corée

– M. Martín Olmos, Sous-secrétaire aux technologies de l’information et des communications, Argentine

– M. Gil Reichen, Maire, Pully, Suisse

– M. Joan Ribó, Maire, Valence, Espagne

– M. Jean Todt, Envoyé spécial des Nations Unies pour la sécurité routière

À propos de l’UIT
L’Union internationale des télécommunications (UIT) est l’institution spécialisée des Nations Unies pour les technologies de l’information et de la communication (TIC). Elle encourage l’innovation dans le secteur des TIC, aux côtés des 193 États Membres et plus de 900 entités du secteur privé et établissements universitaires, entre autres, qui la composent. Fondée il y a plus de 150 ans, elle est l’organisation intergouvernementale chargée de coordonner l’utilisation en partage du spectre des fréquences radioélectriques au niveau mondial, d’encourager la coopération internationale en attribuant des orbites de satellite, de renforcer l’infrastructure des communications dans les pays en développement et de définir des normes mondiales qui garantissent la parfaite interconnexion de systèmes de communication très divers. Qu’il s’agisse des réseaux large bande ou des technologies hertziennes de pointe, de la navigation aéronautique et maritime, de la radioastronomie, de l’observation des océans et de la surveillance de la Terre par satellite ou de la convergence entre téléphonie fixe et téléphonie mobile, de l’Internet ou des technologies de radiodiffusion, l’UIT s’engage à connecter le monde. Pour en savoir plus, rendez‑vous sur www.itu.int.​

Previously posted at :