Evaluation du commerce électronique

Banque Mondiale : mettre le commerce électronique au service du développement

A propos

Le pôle d’expertise Commerce et Compétitivité de la Banque Mondiale qui est chargé des questions relatives au commerce et à la concurrence oeuvre dans  quatre piliers-clés pour un environnement propice au développement du commerceélectronique. Ce pôle aide les pays en développement à renforcer l’entrepreneuriat numérique; à réaliser un diagnostic des performances du pays en matière de commerce électronique et à en évaluer les principaux freins ; à améliorer l’environnement réglementaire des marchés numériques, sur la base des meilleures pratiques internationales ; et à adopter de bonnes procédures douanières et logistiques afin de réduire les coûts du mouvement des biens issus du commerce électronique.

Bénéficiaires

Décideurs
Secteur Privé
Associations professionnelles
Membres du gouvernement
Législateurs
Parlementaires
Professionnels du droit
Hommes/Femmes Politiques
Chercheurs
Experts

Type de services proposés

Formations et renforcement des compétences
  • mHubs : organismes professionnels et plateformes de réseautage qui encouragent l’entrepreneuriat numérique par le biais d’événements comme des hackathons, des concours, des séminaires, des ateliers, des soirées avec présentations thématiques, etc.
  • mLabs : services d’incubation et d’accélération pour les entrepreneurs numériques, notamment par le biais de formations techniques et commerciales, de mentorat, de coaching personnalisé et d’aide en matière d’accès aux marchés et de sources de financement initial. Les mLabs fournissent également des services aux entreprises, tels que des bureaux, des équipements de test et un soutien administratif aux entrepreneurs résidents.
  • Programmes intensifs pour les startups les plus compétitives avec un mentorat et un coaching personnalisés ainsi qu’un accès aux investisseurs via un ensemble de formations en face-à-face et virtuelles et un affinage du modèle d’entreprise.
Renforcement des capacités
  • Améliorer l’accès des PME locales aux marchés publics dans le domaine des TIC en supprimant les obstacles administratifs et en encourageant le renforcement des compétences par le biais:
  1. d’incitations à l’embauche et à la formation de main-d’œuvre locale, de modernisation des entreprises et d’élaboration de réformes réglementaires pour soutenir la mobilité professionnelle à l’échelle régionale
  2. la facilitation de l’octroi de visas et de permis de travail pour la main d’œuvre expatriée afin de promouvoir les transferts de compétences entre les travailleurs locaux et étrangers.
Développement des capacités
  • Évaluer la compétitivité des investissements pour les Services reposant sur les technologies de l’information (Information Technology enabled Services – ITES) et pour autres secteurs apparentés.
Appui et conseils en matière de politiques publiques
  • Aider les clients à mettre en œuvre des politiques publiques favorables à l’investissement dans les secteurs technologiques, comme par exemple l’élaboration de meilleurs règlements en matière de protection de la propriété intellectuelle et de toutes autres informations confidentielles.
Assistance technique
  • Soutenir les clients en leur proposant d’une part d’évaluer le niveau de la compétitivité régionale, et d’autre part d’analyser la situation de leur pays en termes d’avantages compétitifs, d’outils de politiques publiques et d’outils réglementaires, de capacités des PME, de compétitivité des investissements et de sélection de sites.
  • Réduire les barrières « post-entrée » auxquelles sont confrontées les microentreprises et les PME du domaine des ITES. Ces barrières, qui découlent des lacunes institutionnelles et de marché, freinent la productivité des entreprises, la croissance et la mise en relation avec la chaîne de valeur mondiale et les grandes entreprises.
  • Fournir aux clients de l’aide pour surmonter les obstacles politiques, juridiques/réglementaires et institutionnels à la mise en place et/ou la croissance des ITES ; encourager le développement de liens verticaux entre les entreprises locales et étrangères et l’amélioration des compétences par le biais de mesures incitatives intelligentes.
  • Promouvoir des politiques d’investissement qui stimulent les IDE dans les segments cibles, la montée en gamme ou l’externalisation et la spécialisation des industries. Pour ce faire, il s’agit de développer les connaissances et les outils spécifiques des unités chargées de la promotion et des partenaires, afin d’attirer et retenir les investisseurs internationaux dans le domaine des ITES.
  • Favoriser l’expertise des ITES locales par le biais d’un soutien ciblé à la sous-traitance, l’externalisation et d’autres arrangements qui stimulent les transferts de technologie et l’amélioration des capacités nationales et/ou l’exportation de services par des entreprises nationales.
  • L’externalisation des processus métier (ou BPO) est un secteur important pour l’emploi des femmes et des jeunes. Des études montrent que les femmes y représentent 30 à 55% de la main d’œuvre en Inde et aux Philippines respectivement. Ce travail permet de diagnostiquer et de surmonter les obstacles à l’intégration des femmes et des jeunes dans les entreprises ITES et d’y encourager l’avancement des femmes.
Appui technologique
  • Soutenir la mise en place ou la modernisation des systèmes en ligne visant à faciliter les échanges, notamment pour les douanes et les systèmes de guichets uniques ; encourager l’utilisation des signatures numériques et des documents électroniques dans les transactions commerciales internationales.
Renforcement des institutions
  • Aider les gouvernements à améliorer leurs interactions avec les entreprises en réduisant et en uniformisant les procédures administratives grâce aux technologies numériques.
Appui aux institutions
  • Appuyer les gouvernements dans leur gestion des risques politiques à la source avec le Mécanisme de réponse systémique des investissements (Systemic Investment Response Mechanism – SIRM). Ce mécanisme a pour but de surveiller les institutions ayant un impact sur les investissements, et minimiser autant que possible les risques politiques liés aux décisions du gouvernement.
  • Jauger les règles en matière de commerce électronique en se focalisant sur les lois et les réglementations qui concernent spécifiquement les marchés numériques. L’évaluation, réalisée à l’aune des pratiques internationales, doit promouvoir l’établissement d’un environnement favorable au commerce électronique.
  • Aider les gouvernements à faciliter leurs interactions avec les entreprises en réduisant et en rationalisant les procédures administratives grâce aux technologies numériques.
  • Analyser la réglementation et les procédures à la frontière et évaluer la situation logistique du commerce électronique au-delà de la frontière, en s’intéressant notamment à la faisabilité de la livraison expresse (livraison à domicile).

Notre impact, leurs histoires

Résultats
Des bidonvilles aux cocktails mondains - La bijouterie africaine est en plein essor

NB: vidéo en anglais uniquement

(<n

Un jumelage spécial pour agriculteurs

NB: vidéo en anglais uniquement