Paiements

Mécanisme de l’UPU d’assistance technique pour l’inclusion financière (FITAF)

A propos

Au cours des dernières années, l’avènement de nouvelles technologies et de nouvelles données a permis aux institutions financières, principalement les opérateurs de réseaux mobiles (ORM), d’offrir leurs services aux populations à faible revenu. Avec plus de deux milliards de comptes, les postes ont traditionnellement été un acteur fort de l’inclusion financière en tirant parti de leur vaste réseau physique, de leur proximité des populations et de leur longue expérience dans la fourniture de services financiers. Pour que les postes puissent accroître leur empreinte d’inclusion financière et rester pertinentes, efficaces et percutantes, tant pour les particuliers que pour les entreprises, elles devront adopter plus rapidement le numérique. L’UPU, en partenariat avec la Fondation Bill & Melinda Gates (BMGF) et VISA, a créé en 2017 le Mécanisme d’assistance technique pour l’inclusion financière (FITAF). L’objectif du programme est de soutenir les postes dans  :

  • L’amélioration de la performance des services financiers postaux actuels, avec un accent particulier sur l’adoption des dernières technologies pour promouvoir l’efficacité et le rayonnement ;
  • L’augmentation et le soutien aux processus de transformation de l’entreprise (p. ex. création de nouveaux produits, développement de partenariats, conception et mise en œuvre de nouveaux modèles d’affaires).

Pour en savoir plus sur le programme FITAF, c’est ici!

Bénéficiaires

Décideurs
Secteur Privé
Membres du gouvernement
Experts

Type de services proposés

Assistance technique

Le FITAF fournira une assistance technique pour un maximum de 150 000 USD à 20 postes dans des pays en transition et des pays émergents d’ici 2020 selon les critères suivants :

  • Engagement de la direction de la poste et du gouvernement national respectif ;
  • Existence d’un cadre juridique et réglementaire permettant au poste désigné de fournir des services financiers, y compris des services financiers numériques ;
  • Preuve de l’innovation ;
  • Impacts sur l’inclusion financière ;
  • Engagement de la poste à co-financer à hauteur  de 20 pour cent des coûts totaux.

Les projets soutenus sont divisés en 5 catégories :

  • Numérisation des opérations postales ;
  • Assistance à une mission pour offrir son propre DSF ;
  • Assistance à une mission dans le cadre d’une offre de DSF en partenariat avec une autre institution ;
  • Amélioration de l’existant DFS ;
  • Soutien au développement d’un écosystème numérique (avec la Poste en tant qu’agent).

Les pays peuvent demander de l’aide par le biais de l’appel à projets de l’UPU.