CNUDCI Solution de Développement

Textes juridiques sur les transactions et les signatures électroniques

Le Programme en Résumé

Créé en 1966

Plusieurs activités réalisées

Services proposés

  • Renforcement et Développement des capacités
  • Formation et Renforcement des Capacités
  • Dialogue Politique

Couverture géographique

Statut économique régional

Partenaire : CNUDCI

Nous contacter

Oui ! Je souhaite en savoir plus sur la façon dont ce programme pourrait aider mon entreprise, organisation, pays ou région.

À propos

La Commission des Nations Unies pour le droit commercial international (CNUDCI) est le principal organe juridique du système des Nations Unies dans le domaine du droit commercial international. L’activité principale de la CNUDCI est la modernisation et l’harmonisation des règles du commerce international.

Le commerce stimule la croissance, améliore le niveau de vie et crée de nouvelles opportunités grâce au commerce. Pour accroître ces possibilités dans le monde entier, la CNUDCI élabore des règles modernes, équitables et harmonisées sur les opérations commerciales. Il s’agit notamment de conventions, de lois types et de règles acceptables dans le monde entier, de guides juridiques et législatifs et de recommandations d’un intérêt pratique reconnu. En outre, la CNUDCI fournit des informations actualisées sur la jurisprudence et les textes législatifs relatifs au droit commercial uniforme et propose une assistance technique aux projets de réforme législative, par exemple en organisant des séminaires régionaux et nationaux sur le droit commercial uniforme.

Services

  • La promotion d’une participation plus large aux traités et aux lois types de la CNUDCI est une composante essentielle du mandat de la CNUDCI.

    Les activités techniques proposées par la CNUDCI peuvent soutenir à la fois l’examen et la rédaction de textes juridiques et le renforcement des capacités pour la mise en œuvre juridique. En détail, elles comprennent :

    • l’organisation de missions d’information et des séminaires et la participation à des conférences pour familiariser les participants avec les textes de la CNUDCI et leur utilisation ;
    • la réalisation d’évaluations de la réforme législative afin d’aider les gouvernements, les organes législatifs et autres autorités des pays en développement et autres à examiner la législation existante et à évaluer leurs besoins en matière de réforme juridique dans le domaine commercial ;
    • l’assistance dans la rédaction de la législation nationale pour mettre en œuvre les textes de la CNUDCI ;
    • l’aide d’organismes internationaux de développement à utiliser les textes de la CNUDCI dans leurs activités et projets de réforme juridique ;
    • la prestation de conseils et d’une assistance aux organisations internationales et autres, aux associations du barreau, aux organisations d’avocats, aux chambres de commerce et centres d’arbitrage, sur l’utilisation des textes de la CNUDCI ; et
    • l’organisation d’activités de formation en groupe pour faciliter la mise en œuvre et l’interprétation par les magistrats et les praticiens du droit de la législation commerciale moderne fondée sur les textes de la CNUDCI.

Histoires d'impact

  • La CNUDCI et le Bahreïn ont collaboré à la création d’un environnement juridique moderne, efficace et efficient, capable de soutenir les derniers développements de l’économie numérique.

    Le Conseil de développement économique de Bahreïn (EDB) est un organisme de promotion des investissements chargé d’attirer les investissements dans le Royaume de Bahreïn et d’appuyer les initiatives visant à améliorer le climat d’investissement. L’EDB veille à s’assurer que le climat d’investissement au Bahreïn est

    attrayant, notamment en ce qui concerne ses aspects juridiques.

    L’EDB et la CNUDCI ont un long et riche bilan de coopération sur l’élaboration de lois de promotion du commerce numérique. La loi sur les opérations électroniques, qui a été adoptée pour la première fois en 2002 sur la base de la MLEC, est un premier exemple de ce fructueux travail en commun.

    Un autre résultat important de la coopération entre le Bahreïn et la CNUDCI est la promulgation de la MLETR, qui s’est faite avec l’adoption de la loi sur les documents transférables par voie électronique (loi N°

    55/2018). Le Bahreïn a été le premier pays au monde à promulguer la MLETR, qui est désormais largement considérée comme une composante clé de la reprise économique post-COVID 19.

    La loi sur les documents transférables électroniques a été préparée en complément de la politique « axée sur le cloud ». Ce même effort a conduit à l’adhésion de Bahreïn à l’ECC, le premier État arabe à le faire.

  • Le secrétariat de la CNUDCI et le Ministère du commerce, de l’industrie et des coopératives (MCIC) de Kiribati ont travaillé à la définition du champ d’application et du contenu d’un projet de loi sur les opérations électroniques basé sur les textes de la CNUDCI, qui constituent déjà le modèle de toutes les lois existantes sur les opérations électroniques adoptées dans le Pacifique.

    Le travail est effectué sur la base de l’aperçu des politiques contenues dans le document Évaluation de l’état de préparation de Kiribati Rapid

    eTrade. Compte tenu des caractéristiques géographiques et sociales particulières du pays, l’évaluation souligne qu’une large utilisation de l’ICT est considérée comme « un facteur clé d’une croissance plus équitable et d’un meilleur accès aux services sociaux essentiels : éducation, santé, gestion des catastrophes et sécurité nationale ».

    Au niveau opérationnel, le Cadre intégré renforcé a financé et co-organisé avec la CNUDCI et le MCIC un atelier visant à sensibiliser les intervenants au projet de loi sur les opérations électroniques et à recueillir leurs contributions, qui s’est tenu à Tarawa les 19 et 20 décembre 2019.

    En premier lieu, Kiribati est devenu partie à l’ECC le 21 avril 2020. En outre, un projet de loi intégrant la MLEC, les dispositions de fond de l’ECC et de la MLETR ont été adoptées par le Maneaba ni Maungatabu (le Parlement de Kiribati) en août 2021.

    La loi qui en résulte contribuera de manière significative à la poursuite d’un développement économique durable et diversifié. En outre, la loi favorisera la diffusion des technologies de l’information et de la communication qui sont essentielles pour aborder de manière innovante les vulnérabilités particulières de Kiribati en raison de facteurs comme le changement climatique et l’élévation du niveau de la mer.

    Des travaux supplémentaires sont prévus pour permettre légalement la facilitation du commerce sans papier, en coopération avec la CESAP/ONU.

    En résumé, la CNUDCI et un certain nombre d’autres acteurs déploient un effort coordonné et cohérent pour appuyer l’inclusion de Kiribati dans l’économie numérique.

Publications

Pour qui

Décideurs politiquesProfessionnels du droitOrganisations non gouvernementales (ONG)Associations d'entreprisesSociétésMPMEPMEAcadémiqueChercheursEnseignantsExpertsDécideursCadres intermédiaires

Partenaires

Ministères et organismes chargés de préparer et d’administrer les lois sur les transactions électroniques

Organismes d’aide bilatérale : CLDP

ODD des Nations Unies

PARTAGEZ CE PROGRAMME