ITC Solution de Développement

Accélérer l’entreprenariat numérique en Afrique

Le Programme en Résumé

Créé en 2017

7 activités réalisées

Services proposés

  • Formation et Renforcement des Capacités
  • Dialogue Politique
  • Aide et Renforcement des Institutions

Bailleurs de fonds

  • Affaires mondiales Canada
  • Agence suédoise de coopération internationale et de développement
  • Irish Aid, gouvernement d’Irlande
  • Ministère des affaires étrangères de la Finlande
  • Ministère des affaires étrangères de la Norvège
  • Ministère des affaires étrangères des Pays-Bas
  • Ministère des affaires étrangères du Danemark

Couverture géographique

Statut économique régional

Partenaire : ITC

Nous contacter

Oui ! Je souhaite en savoir plus sur la façon dont ce programme pourrait aider mon entreprise, organisation, pays ou région.

À propos

L’économie numérique offre des opportunités à grande échelle pour créer des emplois et contribuer à la croissance économique ainsi qu’aux gains de productivité. L’entrepreneuriat numérique sera un accélérateur de la transformation numérique de l’Afrique, qui représente un moteur essentiel pour la mise en œuvre des Objectifs de développement durable. L’entrepreneuriat numérique peut également contribuer à combler la fracture numérique croissante entre hommes et femmes et il est aussi particulièrement favorable aux jeunes. Dans le même temps, de nombreux défis empêchent encore le secteur technologique de contribuer pleinement à la croissance et au développement, notamment dans les domaines de la réglementation, de l’aide aux entreprises, des compétences techniques et commerciales ainsi que des chaînes de connection internationales.

Le projet « Accélérer l’entrepreneuriat numérique en Afrique » (#FastTrackTech en Afrique) vise à soutenir les entrepreneurs et startups du numérique en Afrique subsaharienne grâce à des services de formation à la fois en ligne et in situ (sur site), des conseils et un encadrement axés sur l’acquisition des compétences numériques et commerciales. Les startups seront aussi promues auprès d’investisseurs potentiels et mises en relation avec des partenaires et des clients potentiels au niveau régional et international. Le projet travaillera avec les hubs (pôles) technologiques ainsi que les pouvoirs publics pour promouvoir un écosystème favorable aux startups.

Le projet a été lancé en octobre 2019 dans quatre pays (Côte d’Ivoire, Tanzanie, Éthiopie, Rwanda), et a été étendu à trois autres pays (Mali, Zambie, Bénin) en 2020. Au total, FastTrackTech en Afrique va soutenir 7 écosystèmes technologiques pendant les deux années du projet.

Le projet bénéficiera à 7 pôles technologiques de premier plan, à 200 start-ups technologiques (soit une moyenne de 30 par pays) et à 2000 entrepreneurs du numérique.

Services

  • Avec l’aide de partenaires et par l’intermédiaire de pôles technologiques, #FastTrackTech soutient les nouveaux entrepreneurs de l’espace numérique par le biais de formations, de séances de coaching et par une validation commerciale, en portant une attention particulière à l’égalité des chances pour les femmes et les jeunes. Nous utilisons les outils de diagnostic de l’ITC (#360Diagnostics) et travaillons en partenariat avec des plateformes déjà existantes telles que VC4A et DisruptAfrica. Afin d’assurer au maximum la participation des femmes entrepreneurs, nous nous concentrons sur les domaines d’activité où elles sont le plus fortement représentées (vendeurs sociaux, indépendants, technologies de la santé…)

    Le projet aidera les innovateurs à officialiser leur entreprise et fournira un soutien adapté aux starts up qui sont en pleine phase de croissance. Nous utiliserons la segmentation et une approche dite en entonnoir pour optimiser le soutien à ces starts up. (génération d’idées, entrepreneuriat, croissance).

  • Au niveau des institutions de soutien aux commerces de prochaine génération, en particulier au sein des pôles technologiques, nous mettons en place des organisations durables de soutien aux entreprises. Le développement institutionnel est une priorité cruciale pour assurer la durabilité et l’effet multiplicateur espéré dans le cadre de ce projet. Les principaux pôles technologiques de chaque pays bénéficieront d’un renforcement des capacités. Nous fournirons des guides à la fois en ligne et directement sur place pour répondre aux problèmes de durabilité auxquels sont confrontés de nombreux pôles technologiques. Nous les connecterons également à des réseaux choisis afin de leur permettre de produire et de partager certains contenus et connaissances avec leurs membres.

  • L’un des éléments les plus importants d’un écosystème technologique prospère est une politique gouvernementale favorable accompagnée d’une participation active du secteur public. L’ITC met en contact les diverses parties prenantes des secteurs public et privé, ainsi que les futurs entrepreneurs. Cela permet de faciliter un dialogue essentiel entre les différents acteurs du secteur technologique pour favoriser le développement d’un environnement politique le plus propice et le plus adéquat à l’entrepreneuriat numérique. En nous appuyant sur les liens étroits que nous entretenons avec le secteur public, nous nous associons également aux gouvernements pour faire de ce secteur un marché potentiel majeur pour les solutions et les services numériques.

  • Au-delà de la collecte de fonds, les start-up technologiques doivent pouvoir développer leurs activités. L’un des moyens les plus efficaces pour y parvenir est la tenue de réunions interentreprises (B2B), à la fois dans le cadre de salons professionnels et de manière bilatérale. L’ITC combine une approche nationale, régionale et internationale lorsqu’il organise des réunions et facilite la participation des entrepreneurs à d’importantes foires commerciales. Le projet fournit des plates-formes aux jeunes entreprises pour qu’elles puissent présenter leurs innovations et se mettre en contact avec des investisseurs et des clients potentiels. En outre, ces partenariats offriront des possibilités de levier importantes, notamment du point de vue de l’accélération des entreprises, en permettant notamment la co-création de nouvelles entreprises numériques et la mise à l’échelle d’entreprises existantes. L’ITC aide également les jeunes entreprises à participer à des événements où elles peuvent se faire connaître et facilite, le cas échéant, leur présentation à des sociétés de capital-risque partenaires.

Points Forts

  • 2000+
    Entrepreneurs
    200+
    Startups
    15+
    Pôles Technologiques
    10
    Pays
    Mali, Sénégal, Gambie, Côte d’Ivoire, Bénin, Zambie, Tanzanie, Rwanda, Uganda, Éthiopie

Publications

Pour qui

Décideurs politiquesAssociations d'entreprisesSociétésMPMEPMEDécideurs

Partenaires

  • Affaires mondiales Canada
  • Agence suédoise de coopération internationale et de développement
  • Irish Aid, gouvernement d’Irlande
  • Ministère des affaires étrangères de la Finlande
  • Ministère des affaires étrangères de la Norvège
  • Ministère des affaires étrangères des Pays-Bas
  • Ministère des affaires étrangères du Danemark

ODD des Nations Unies

PARTAGEZ CE PROGRAMME